Le guide de votre bien-être à domicile

Tensiomètre

Lexique

Auto-tensiomètre
L’auto-tensiomètre est un suivi de la mesure artérielle effectué par soi-même grâce à un tensiomètre automatique. En général, l’auto-tensiomètre s’adresse principalement aux patients hypertendus. Il permet surtout au patient de mieux comprendre cette maladie silencieuse et ainsi de favoriser l’adhésion au traitement. Il peut également constituer une aide pour le médecin, pour vérifier le diagnostic d’une hypertension artérielle.
Brassard occlusif
Brassard qui compose un tensiomètre manuel lors de la mesure d’une pression artérielle. En fait, un brassard occlusif est un élément très important pour la fiabilité de la mesure de la pression artérielle. Il doit être proportionné à la morphologie du bras car un brassard trop étroit surestimera la pression artérielle et un brassard trop large la sous-estimera.
Hypertension artérielle (HTA)
Élévation permanente des chiffres de la pression artérielle (tension artérielle) au dessus de 16/9,5. Un médecin qui suspecte une HTA peut demander au patient d’utiliser un tensiomètre afin de prendre sa tension à domicile pendant plusieurs jours pour confirmer son diagnostic. En général, un tensiomètre automatique permet à un patient hypertendu de contrôler au mieux son domicile.
Méthode auscultatoire
Une des techniques qui servent à mesurer la pression artérielle. En fait, cette méthode est utilisée lors des prises de pression artérielle avec un tensiomètre manuel. Pour cela, on mesure la pression artérielle au bras à l’aide d’un brassard gonflable, sur un trajet de l’artère humérale.
Méthode oscillométrique
Technique de mesure de la pression artérielle utilisée par un tensiomètre électronique. La méthode oscillométrique repose sur l'analyse des oscillations de la paroi artérielle. En réalité, la fiabilité des tensiomètres électroniques qui utilisent la méthode oscillométrique dépend de l'algorithme employé pour l'estimation des pressions systoliques et diastoliques.
Pouls
C’est la traduction des battements du c½ur au niveau des artères. En fait, la fréquence et la régularité (ou non) du pouls sont des indications précieuses dans nombre de situations aiguës. Son amplitude est fonction de la tension artérielle, en cas de chute de cette dernière le pouls sera faible. Le pouls est en général mesuré par un tensiomètre.
Pression artérielle
La pression artérielle est la pression du sang dans les artères. Cette pression est le résultat d'interactions complexes entre différents systèmes. En effet, on peut voir la pression par rapport au débit de sang et la résistance a son passage dans les vaisseaux due à sa viscosité. Pour mesurer la pression artérielle, on utilise un tensiomètre.
Pression diastolique
La pression diastolique ou pression artérielle minimale est la pression artérielle mesurée lors de la phase de relâchement du c½ur ou diastole. En général, la pression diastolique est indiquée par la valeur la plus basse donnée au cours de la mesure de la tension artérielle.
Pression systolique
La pression systolique ou pression artérielle maximale est la pression artérielle mesurée lors de la phase systole, c'est-à-dire lors de la contraction du c½ur. En fait, le chiffre indiqué par le manomètre d’un tensiomètre manuel lors de la reprise des battements cardiaques dans l'artère du bras correspond à la mesure de la pression systolique.
Stéthoscope
Instrument médical acoustique, utilisé pour l’auscultation, c'est-à-dire pour l’écoute des sons internes au corps humain. Pour cela, le stéthoscope est utilisé par les professionnels de santé lors de la prise de la pression artérielle pour détecter les bruits engendrés lors du passage du sang pendant le dégonflage du brassard.
Tensiomètre
Appareil de mesure médical utilisé pour mesurer la pression artérielle, c'est-à-dire la pression du sang dans les artères. Il existe 2 types de tensiomètre : tensiomètre manuel et tensiomètre électronique. Pour un tensiomètre manuel, il se compose en général d'un brassard muni d’un manchon gonflable et d'une poire servant à augmenter la pression dans le manchon.
Tensiomètre au bras
Tensiomètre électronique qui se place au niveau du bras, beaucoup moins facile à mettre en place et plus encombrant. Pour ces modèles de tensiomètre au bras, la question du positionnement par rapport au c½ur est supprimée, en revanche il faut veiller à choisir un brassard adapté.
Tensiomètre au poignet
Tensiomètre électronique qui se place au poignet, de taille réduite, facile à transporter et pratique à mettre en place. Les modèles de tensiomètre au poignet nécessitent en général plus de rigueur lors de la prise de mesure car il faut veiller à bien les positionner au niveau du c½ur pour ne pas fausser les résultats.
Tensiomètre électronique (ou automatique)
Type de tensiomètre qui s’utilise sans stéthoscope, grâce à son capteur intégré. La prise de tension avec un tensiomètre électronique repose sur une méthode oscillométrique, c’est-à-dire sur l'analyse des oscillations de la paroi artérielle. Pour ce type de tensiomètre, on distingue en outre les modèles de tensiomètres qui s’utilisent au poignet et les modèles au bras.
Tensiomètre manuel
Tensiomètre qui est utilisé conjointement avec un stéthoscope pour permettre à l’examinateur de déceler la reprise des battements cardiaques dans l'artère du bras (pression systolique). Donc, un tensiomètre manuel médical n’est pas électrique et est équipé d'une poire, dont l'examinateur exerce quelques pressions pour gonfler le brassard autour du bras ou du poignet du patient.